Published in La Presse.ca, October 27, 2011

La guerre en Libye est maintenant terminée, du moins celle dans laquelle sont engagés les Occidentaux, avec la mort du dictateur Mouammar Kadhafi. Selon le ministre des Affaires étrangères, John Baird, «la mission autorisée par les Nations unies pour protéger les civils libyens contre le régime Kadhafi a manifestement réalisé son objectif». Le ministre n’a pas tout à fait raison.

Le principe de la responsabilité de protéger, sur lequel repose le bien-fondé moral et légal de la guerre en Libye, intègre bien plus que le recours à la force militaire de manière à prévenir ou stopper les violations graves des droits de la personne. Il requiert, de la part des Occidentaux, une tâche bien plus difficile: la consolidation d’une paix qui demeure très fragile….

Read the rest of this article on the La Presse website.

Print this page

Tags: , , , , , ,